Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarov-en-russie.overblog.com

Histoire d'un départ et d'une nouvelle vie en Russie

Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent…

Publié le 23 Janvier 2013 par Makarov

Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent…

Qu’est ce qui m’avait le plus frappé en Russie la première fois ?

C’est tout d'abord, cette immense impression d'espace et de liberté. L'habitat est condensé dans les zones urbaines qui bien qu'étendus sont assez espacées, les alentours des villes et des villages sont libres de maisons, pas de grandes clôtures entourant les grandes propriétés et les pâturages, peu d'agriculture, donc énormément de place pour décoller et se poser sans se poser de questions ! Alors qu'en France et en Europe l'habitat est souvent fractionné, il y a peu d'espace sans construction, des clôtures des lignes électriques des champs cultivés sont partout ainsi que de l'élevage ce qui laisse peut d'endroits pour se poser surtout au printemps occasionnant un certain stress quand le moment de l'atterrissage arrive.

La deuxième chose, c’est le fait que les montgolfières en Russie sont de petit volume, jusqu'à 3000m3, ce qui est gros pour les Russes. Chez nous le business commercial de transport de passagers s'est énormément développé et donc les ballons sont plus des 5000 à 10000m3. Un 3000m3 est un petit ballon maintenant. C’est comme si, disons, un pilote professionnel qui regarde le pilote amateur avec l'œil du pilote de Boeing sur le petit ULM. Mais il n'en à pas toujours été comme cela, il y a 20-25 ans les 3000m3 étaient considérés chez nous comme des gros ballons.

Le côté très chaleureux du milieu du ballon en Russie à aussi été vraiment une magnifique expérience. Enfin il y a un dynamisme et un volontariat, au niveau des collectivités et des partenaires privés qui n'existe pas en France avec beaucoup de ballons sponsorisés dans les clubs et des flottes assez importantes. En France il y a des petits clubs sous forme d'associations mais qui sont peu actifs et avec peu de moyens, souvent un seul ballon pour plusieurs pilotes. Sinon les ballons restent surtout le fait de particuliers. Les collectivités publiques sont peu intéressées par ce support et peu dynamiques dans la création d'évènement. Et les partenaires privés quand à eux sont très durs à convaincre pour investir dans des enveloppes publicitaires à leur effigie.

 Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent… Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent…
 Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent…
 Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent… Cela fait presque 2 mois que je vis en Russie et les souvenirs de l’été dernier lorsque j’ai découvert l’Oural m’envahissent…
Commenter cet article