Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarov-en-russie.overblog.com

Histoire d'un départ et d'une nouvelle vie en Russie

Début des travaux.

Publié le 5 Juillet 2015 par Makarov in Bioclimatique, Agriculture biologique, Russie, Poutine, Earthship

Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.
Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.

Ici des photo de la place dégagé par le bâtiments démonté et prêt pour la maison ronde en bois cordé et ensuite le club au début des travaux.

un des Bungalow ou nous vivons
un des Bungalow ou nous vivons

Voilà, l'été est terminé, enfin a-t-il vraiment commencé un jour! Et oui, cette année dans l'Oural, il a plût tout le temps et il à fait froid très froid surtout en vivant dans de petits Bungalow en latte de bois conçu pour l'été et construits dans les années 60. Il est l'heure faire un bilan de ces 4 mois, le tout en écoutant Madness et le morceau "Embarrassent"? Ce n'est que récemment que je me remet à écouter de la musique.

Donc je vais faire un petit résumé rapide des évènements de cet aventure.

Après un début rapide, trouver une équipe de travailleur du village et démarrer les travaux de démontage et le jardin, tout c'est ralenti au bout d'une semaine, la cause la vodka et oui les habitants locaux ont la fâcheuse tendance à boire leur salaire, surtout proche du week-end. Et puis comme cela peux durer un certain temps et bien je me suis retrouver sans personne, pratiquement, pour travailler..... pendant 2 semaines!!!!!!!

Ensuite ces sont les volontaires sur lesquels nous comptions pour construire l'Earthship qui ont fait défaut. Personne n'a semblé intéressé de faire sa pratique dans la construction d'un des premier bâtiment Bioclimatique "Low cost" de Russie. Sur 3 Université contactés nous n'avons eu que 5 étudiants de l'académie agricole section construction. Pareil pour les Français qui voulaient venir....... silence radio, les bonnes intentions se sont vite effacées surement un retour à la réalité et au concret, mais j'aurai aimé avoir un petit message pour me tenir au courant car ici nous les attendions malgrés tous les aléas locaux.

Enfin le mauvais temps à commencé début juillet et du froid 12/13°c la nuit et pas beaucoup plus le jour. Obliger de ressortir les affaires d'hiver.

Pour finir, j'ai mis un moment à comprendre que les propriétaires de la base et moi avions un vision radicalement différent de l'application e l'écologie et que surtout ils n'avait pas le budget qu'ils m'avait promis et qu'aujourd'hui fin Août je n'ai toujours pas le minimum des matériels sur lesquels nous étions d'accords d'acheter..... résultats construction d'une toilette sèche en matériaux de récup ce qui était un minimum. Placé a coté de l'ancienne toilette soviétique, c'est à dire un trou creusé dans le sol et un planché troué, il n'y a pratiquement que moi qui l'utilise. Les Russe ne semble pas encore prêt pour le confort!....

Un douche avec un bidon de 200litre alimenté en eau de pluie et peint en noir mais pas de circuit de réchauffage comme prévue ce qui la rends pratiquement inutilisation sans soleil et quand il fait 7 / 12°c comme c'est le car maintenant.

Devant la lenteur des travaux de démontage il a fallut se rendre à l'évidence, nous allions devoir changer de projet pour pouvoir passer l'hiver.....

Ainsi un fois la place déblayer par les anciens bureau j'ai eu l'idée de construire la maison ronde en bois cordé à la place. Je comprenais petit a petit que je n'aurai pas la quantité de pneus de bouteille en verre et en alu pour l'Earthship du au fait que sans véhicule sur place il est impossible de faire de viré récup en ville. Second point j'ai attendu en vain le budget de fonctionnement que j'ai demander pour pouvoir travailler en autonomie et donc tous les petits projet pour récupérer les matériaux nécessaires s'avérait devenir de plus en plus, un doux rêve. J'étais et le suis encore, tributaire de la venue de Vlad le propriétaire des lieux, 2 à 3 fois dans la semaine pour la nourriture, les outils, les matériaux.

Résultat comme il ne voulait rien acheté je n'ai pas eu les matériaux en temps utile, d’où un retard encore plus grand.

A la fin nos nous somme mis d'accord pour restauré l’ancien "Club" des pionniers en habitant d'hiver. LA aussi j'ai trouvé les idées, appliqué les principes bioclimatiques, pour transformer ce bâtiments de la meilleur façon qui soit pour en faire un exemple de ce que l'on peu faire dans l’Oural de façons le plus écologique et économique possible.

Le principaux axes, réparer le toit avec une bâche EPDM et l'isoler avec un bonne couche de sciure. Ouvrir le mur sud et construire une serre bioclimatique en fondation pneu afin de fournir un chauffage de masse l'hiver, enduire les mur intérieur en mélange terre paille et installer 2 Rocket stove qui traverserais 2 chambre chacun. Installer un atelier pour faire des fromage et convertir la salle de projection en cave à fromage enterré et installer 3 citernes de récupération d'eau pour l'autonomie.

Mais nous n'avions toujours pas de Pneus ni des autre matériaux pour commencer. Je tentait d’expliquer la bonne façon de procéder, dessiner des plan en vue et coupe mais Vlad balayait d'un revers de main et décidait de tous faire à l'envers et il est aujourd'hui de plus en plus évident que 'il va être très difficile de finir quoi que ce soit.

De toute façon je suis fatiguer de travailler avec rien de n'avoir pas les outils minimum, ni l'autonomie qu'ils m'avait promis tous cela pour un salaire dérisoire. Je suis fatigué tout cours de cette situation car j'ai pris sur moi en tentant de tout faire bien. le soucis c'est qu'il veulent faire comme en Europe mais à la Russe. Il y a juste un minimum à faire de façon Européenne et ordonné dans les règles de l'art, mais même cela ils ne peuvent se résoudre à le faire. Ilsont quand même trop fiers! Ou bien est-ce de l'orgueil? Et quand je discute avec d'autre Français vivant ici nous tombons à chaque fois d'accord. Ce n'est donc pas moi qui seul ai ce regard. C'est quand même très fatiguant......

Bref ce chantier est un fiasco, un de plus dans ma vie et mes projets.

Mais comme je ne reste jamais les deux pieds dans le même sabot, j'ai trouver un endroit pour commencer les fromages. c'est plus loin qu'Ekatérinbourg en direction de Chéliabinsk, là où la météorite est tombé l'année dernière ou il y a déjà 2 ans. Cela me rapproche de magnitogorsk et d'Arkaïm la cité mythique ainsi que Kazakshtan. Donc ce sera un nouveau départ encore une fois. de nouvelles possibilité surement. De plus ces expériences m'apprennent ce qui faut accepter et comment négocier pour les projets avec les Russes.

Je m'oriente de plus en plus vers une création d'une coopératives réunissant des Français, principalement, qui veulent venir s'installer ici, car c'est vraiment ici qu'il faut venir, mais il faut travailler le moins possible avec des Russes car ils ne sont pas sérieux, ni en affaire ni dans le travail. Ils travaillent sans plans d'ensemble, avec les moyens du bords. Je suis d'accord pour un maximum d'autonomie, mais quand cela demande qu'un ouvrier passe sa journée à redresser, pour que l'on puisse travailler, des centaines clous rouillés des années soixante, qui ont surement déjà servit une ou fois, pour économiser l'achat de vis et de clou neuf, je trouve cela, ...... juste, .... débile! En même temps, ici du coup tous ce qui peut être réparé à au moins une ou deux vie. Seul les trucs en tout genre inutilisable en plastique, verre et métal, finissent dans la nature et ont en ramasse beaucoup plus que des champignons.

Manifestement cela ne gêne que moi. C'est comme en Afrique, ici les gens ce sont habitué et pour eux, c'est normale de se promener au milieu des déchets!!!!!

En me promenant dans le terrain et dans les alentour de la base dans la forêt je retrouve 50 ans de poubelles de pneus de bouteilles et emballage en tout genre rebuts de fabrication, en zinc par exempl etc......

Enfin, le positif dans tous cela c'est que je reste certain qu'un groupe de Français volontaires solidaires et travailleurs, pourrait faire de grandes choses, même avec de petits moyen dans le domaine agricole et environnemental, recyclage etc.... Il y a un marché et des opportunités plus qu'énorme.

Faire comme les allemands avait fait sous Catherine II il était venus avec leur famille et ne travaillait qu'avec des allemands afin d'avoir la meilleur qualité possible et de faire selon leur plans, droit, plat et sans bavure!

voila je vais mettre au fur et a mesure des photos, mais comme cette semaine Vlad va venir pour essayer de rattraper le retard et que je doit encore préparer mes carton pour déménager je ferais comme je pourrait.

Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Début des travaux.
Commenter cet article

cecere michel 31/08/2015 22:23

Je voit que vous avancez pas mal dans la construction , il faut être patient , et pour l'histoire des clous recyclé cela me fait rire , mais il y a 100-200 ans en europe les gens ne jetaient rien et recyclait tout ce qu'ils pouvait ( les tonneaux , les déchets de jardin , etc ) .

De mon coté je fait mon possible pour continuer d'apprendre le russe , il est dommage que les interéssés ne soient pas venu , mais il faut le dire , aller vivre en russie c'est pas une décision a la légére .

Makarov 01/09/2015 06:00

je suis pas contre récupérer et recycler ce que je dit juste c'est que déjà nous manquions de main d’œuvre donc il aurai été possible d'acheter un paire de boite de vis et de clous et d'avoir une paire de bras en plus. De plus il achète du "Бикросс" c'est du trucs goudronné pas écologique pour un sous au lieu de la bâche EPDM que je réclame depuis 4 mois afin de récupéré l'eau du toit et il faudrait aussi des citernes. Il achète du ciment alors que j'avais demander de la Chaux Etc......C'est sur que le moindre bout de trucs est récupérer ici sauf le plastique qui est jeté dans la nature......:((